La génération Y et transition digitale : quelles implications ?

Blog > Marketing Digital > La génération Y et transition digitale : quelles implications ?

Loïc Le Gurun - 1 avril 2019

La génération Y aussi connu sous le nom de millenials ou digital native bouscule encore et toujours tous les codes existants. La relation que cette génération peut avoir avec le digital est très forte. Quand on évoque génération Y et transition digitale, on pense tous aux évolutions dans notre quotidien. Que ce soit via les réseaux sociaux, le développement web ou bien les nouvelles technologies ces vingt dernières années ont bousculé les habitudes de consommation.

En effet, nous sommes aujourd’hui dans une ère où le digital est essentiel tant bien sur un plan professionnel que privé. La génération Y, protagoniste et moteur de ce mouvement a réussi à casser les vieilles habitudes de consommation. D’après plusieurs études Google, aujourd’hui 74% des intentions d’achats passent par le web. Et quasiment 90% de la génération Y consomme de cette manière-là. De plus, si on se réfère aux statistiques de grands instituts publics, d’ici 2020 la moitié de la population mondiale seront des Y. Alors que doivent faire les entreprises de tous secteurs d’activités ?

Quand on évoque génération Y et transition digitale, nous ne pouvons pas passer à côté du fait que ces derniers ont eu et ont une influence majeure. Dès lors, voyons quelles implications la génération Y a eu dans la transition digitale tout en voyant les bénéfices que cela a apporté.

Comment définir la génération Y par rapport aux autres ?

Avant d’étayer nos propos, il est important de bien définir la génération Y. Qui sont-ils ? Quels sont leurs besoins ? Comment voient-ils leurs relations avec les marques ? Toutes ces questions soulevées, définissent aujourd’hui ce que sont les Y. Alors qui sont-ils ?

Qui sont-ils ?

Les personnes issues de la génération Y sont nées entre 1980 et 1995. Pour d’autres, notamment des marketeurs, cela s’étend jusqu’à 2000. En somme, la génération Y a aujourd’hui entre 20/25 et 40 ans. Leur particularité est qu’ils ont grandi et évolué dans un monde où le digital n’a fait qu’évoluer. Entre développement informatique, arrivée du web pour tous, émergence des réseaux sociaux … Cette génération a connu et grandit dans un monde en constante évolution. Ce qu’il fait qu’ils ont besoin de nouveauté, de changements et d’évolutions dans chaque strate de leurs vies. La notion de Y vient pour beaucoup de sociologue, de la forme des écouteurs brancher auparavant sur les walkmans.

Cette génération est particulière puisque c’est la première à avoir grandit dans un monde de libre échange et digitalisé. Souvent décrite comme une génération de rebelle. Ils sont aussi cette génération sacrifiée qui ont connu les premières crises financières mondiales. A qui tout était promis, mais qui n’a eu que des miettes. La génération Y se caractérise aussi par ses convictions c’est-à-dire l’esprit collaboratif, l’art de la débrouille, une sociabilité très forte empreinte de multiculturalisme.

Cette génération est très engagée ce qui en fait le moteur du monde d’aujourd’hui. L’ensemble des technologies, des améliorations techniques ou bien des changements sur les rapports humains ont été insufflé par cette génération. Si nous prenons l’exemple du travail, les Y auront énormément avec des cadres de travail conformiste où un patron guide et apprend aux autres. Pour la première fois ce sont les jeunes qui apprennent aux autres. Et c’est dans ce mouvement et dans cette complexité que les digital natives évoluent. Ces derniers ne restent pas dans leurs carcans où beaucoup les croient désabusés au contraire il ne cesse d’innover.

Quels sont leurs besoins en termes de consommation

La génération Y ayant grandi et évolué dans un contexte de changement perpétuel, a des besoins totalement différents des autres. Comme ils ont grandi dans une société où l’information est facile d’accès, leur opinion et leur sens critique est toujours en éveil. Pour une bonne relation avec une marque ils ne souhaitent plus être des simples acheteurs. Ils inspirent aux faits des véritables acteurs de la marque en devenant de véritable consom’acteur. Ceci peut se matérialiser de différentes manières qui sont :

  • La prise en considération de leurs commentaires sur les réseaux sociaux
  • La mise en place d’une relation de proximité
  • Un service client digitalisé et humain à la fois. C’est-à-dire, d’avoir une personnalisation de la demande avec une rapidité de l’information ou des échanges.
  • Un changement dans vos stratégies marketing et commercial pour vendre auprès d’eux.

Dès lors, leurs besoins en termes de consommation sont différents de leurs prédécesseurs ce qui obligent les marques (B2B ou B2C) à s’adapter à cette génération. D’un point de vue statistique, quand on évoque génération Y et transition digitale, nous savons que :

  • 74% des internautes font une recherche web avant de passer à un acte d’achat
  • 92% de la génération Y effectue la démarche ci-dessous
  • 95% de la génération Z l’effectue aussi.
  • 87% des moins de 35 ans ont un compte Facebook
  • 90% ont au moins un réseau social.
  • 85% des internautes effectuent au minimum un achat par an sur le web
  • 81,7 milliards d’euros c’est le CA des achats en France sur le web

Par conséquent, ils voient dans leurs relations avec les marques comme une relation de proximité, d’échanges et de valeurs commune alliant aspect digitaux et humains.

Génération Y et transition digitale : véritable fracture générationnelle ?

Peut-on dire que la relation entre génération Y et transition digitale vis-à-vis des générations antérieures est une forme de fracture sociale ? Quand on évoque la transition digitale, nous opposons deux conceptions du monde, un digitalisé et l’autre non. Un monde fonctionnant sur des outils traditionnels formant ainsi une communication marque-consommateurs et non un échange. En somme le digital a permis à chacun de passer d’une quasi non-communication à une mine d’informations tout en ayant un réel poids sur les décisions des entreprises.

Quand on parle de fracture générationnelle c’est avant tout sur la question de l’utilisation du digital. La génération Y au contraire de la X, apprend à une génération plus vielle l’usage du digital. Il y a par conséquent un changement des mentalités qui doit être pris en compte quand on évoque la transition digitale. De Plus, la génération Y a compris dès le départ, que le digital était un formidable outil pour faire entendre sa voix. L’effet, se répercute naturellement sur leurs vies personnelles et professionnelles. Dès lors, la génération Y a un besoin naturel de participer à des projets et voir leur contribution valorisée.

D’un point de vue professionnelle, génération Y et transition digitale sont intimement liés. Etant tombé dedans petit, les Y privilégies un système collaboratif plutôt qu’ascendant ce qui impose de nouveaux types de management.

Par conséquent la génération Y à l’instar des générations précédentes a réussi à faire plier les marques sur leurs approches marketing. Être un acteur à part entière d’une marque est aujourd’hui un leitmotiv important. Toutefois qui dit digital, dit rapidité des échanges tout en apportant une attention particulière à votre réputation. Car oui, la génération Y et transition digitale dans leurs relations avec les marques peuvent faire et démettre une réputation

Génération Y et transition digitale quelles avancées ?

Quand on évoque la transition digitale, il faut également penser aux différentes avancées technologiques initiés et développés par les Y. Aujourd’hui, beaucoup d’outils digitaux se développent pour offrir une meilleure relation client avec pour objectif premier le taux de satisfaction. Alors voyons ensemble ces principaux outils digitaux et leurs utilités dans la transition digitale.

  • Les chatbots, les voices bots ou agent conversationnel, sont aujourd’hui l’outil le plus médiatique de cette transformation digitale. En effet, ces outils permettent de mieux orienter une demande et ainsi gagner en temps de traitement. Ceci est aujourd’hui un enjeu primordial car le digital a accentué la volonté d’une rapidité des échanges. De plus, la génération Y est souvent décrite comme étant la génération du zappig donc si la rapidité des échanges n’est pas au rendez-vous alors ils iront vers la concurrence. Les chatbots permettent par conséquent de pallier à cela
  • L’intelligence artificielle présente aujourd’hui dans toutes les têtes est un des gros changements initiés pour les Y mais aussi les Z. D’un point de vue marketing cette petite révolution permet de mieux anticiper les besoins des consommateurs. Ainsi cela répond à une demande de plus en plus grandissante : l’hyperpersonnalisation de la demande. De plus, l’IA se retrouve aujourd’hui dans chaque strate de notre société et sera le facteur de nombreux changements.
  • La blockchain qui permet de répondre à la peur induite par les données et leurs traitements sur le web. En effet, il y a aujourd’hui beaucoup de crainte concernant les données. Où vont-elles, comment sont-elles gérées… ? La blockchain permet de sécuriser vos données tout au long des échanges avec une entreprise.

Bien évidemment, ces trois exemples ne sont pas les seuls. D’autres outils comme les CRM ou l’automation sont tout aussi important dans une transition digitale.

Génération Y et transition digitale dans un contexte B2B ?

Dans un contexte B2B, la relation génération Y et transition digitale n’est pas autant marqué que dans le B2C. Malheureusement les industries B2B, notamment les PME ont parfois du mal à saisir l’importance du digital. Certaines études marketing et sociologique montrent que la transition digitale de ces groupes ne s’effectue pas de la même vitesse parce qu’il y a une forte culture conservatrice. Cela s’explique notamment par les enjeux financiers et les coûts inhérents à ce type d’industrie. Toutefois, nous pouvons voir que cette transition en interne n’est pas toujours bien considérée.

En effet, les visions de développement font face à deux générations qui ne se rejoignent pas toujours sur le plan digital. Une première ayant une vision directive et une autre souhaitant de la collaboration. Il y a donc une opposition entre deux générations, l’une d’elle devant être convaincu d’un résultat rapide et l’autre voyant sur du long terme. Toutefois, ces propos doivent être nuancés, car de nombreuses avancées et entreprises ont pris le digital comme une opportunité de croissance. Cet investissement qui n’est pas directement payant l’est rapidement si un certain nombre d’actions sont menées.

Nous pouvons donc constater à travers l’ensemble de cet article que génération Y et transition digitale sont intimement liés. La génération Y ayant baigné dedans depuis leurs enfances ont réussi à transposer leurs codes aux entreprises. Ceci a pour effet d’être aujourd’hui en pleine mutation digitale qui tend vers la personnalisation de l’offre mais aussi de mettre l’humain au cœur des stratégies commerciales et marketing.

Si cet article vous a plu, consultez notre page dédiée à l'expérience client ou à consulter notre article sur comment offrir une bonne expérience digitale. Vous souhaitez être accompagnés dans votre démarche d’augmentation de vos leads ? Nous vous invitons à contacter nos équipes pour plus d’informations.

Auteur

Expert

Qui sommes-nous ?

Génération de leads, optimisation de la prospection commerciale et amélioration de la relation client en BtoB.

04 72 77 44 09 © Force Plus 1983-2019

Réseaux sociaux

L'agence Blog Jobs Mentions légales

Contactez-nous