Améliorer sa notoriété à l’étranger grâce au digital

Blog > Marketing Digital > Améliorer sa notoriété à l’étranger grâce au digital

Juliette LUQUET - 11 février 2020

Trouver de nouveaux clients est sans doute la tâche la plus ardue lors d'un développement à l'internationale. En effet, tout entreprise s'implantant sur un nouveau marché doit se rendre visible afin de se construire une nouvelle notoriété. Dans certains cas, il est possible de s'appuyer sur la notoriété acquise dans son pays d'origine. Dans d'autres cas, lorsque les marchés sont totalement indépendants, la notoriété acquise à l'échelle nationale ne pourra aider à se internationalement. Il semble donc indispensable lorsque l'on souhaite exporter son activité de se demander comment améliorer sa notoriété à l'étranger ?

Le meilleur moyen d'y arriver réside dans la mise en place d'une stratégie marketing. Dès lors, deux options émergent : opter pour une stratégie marketing traditionnelle (offline) ou pour une stratégie marketing digitale (online). La seconde option offre un avantage non négligeable : un coût bien plus faible. De manière générale, mais d'autant plus dans le cadre d'un export d'activité, l'argent est le nerf de la guerre. En effet, les entreprises ne dépenseront pas des sommes importantes sur un marché qui n'a pas encore fait ses preuves.

De plus, adopter une stratégie webmarketing à l'export est un excellent moyen d'améliorer sa notoriété à l'étranger pour différentes raisons. Cela permet en effet de toucher rapidement sa cible, de vastes zones géographiques et mieux comprendre le comportement des prospects. Cette stratégie offre également la possibilité de suivre la performance et le ROI de chaque action. Les coûts dédiés sont ainsi précisément maîtrisés. Nous aborderons ainsi dans cet article les moyens pour améliorer sa notoriété à l'étranger grâce au digital.

 

Les leviers webmarketing à utiliser pour améliorer sa notoriété à l'étranger

 

En webmarketing, nous pouvons distinguer deux supports principaux sur lesquels on va pouvoir agir. Son site web d'une part et ses réseaux sociaux d'autre part. Dans les deux cas, il est possible de mener des actions gratuites et payantes. Sur son site web, on pourra en effet mettre en place une stratégie SEO (gratuite) et SEA (payante). Concernant les réseaux sociaux, la création de publications traditionnelles est bien évidemment gratuit. Diffuser de la publicité est également possible, tout comme faire appel à des influenceurs de son secteur, actions logiquement payantes.

Que ce soit sur son site web ou sur ses réseaux sociaux, combiner actions gratuites et payantes est très pertinent. Cela va en effet permettre une synergie entre les plateformes et va booster les performances de chacun des leviers. Sélectionner minutieusement les canaux sur lesquels se positionner est toutefois important. Ainsi, on parle à la bonne cible, au bon endroit au bon moment. La pertinence du contenu produit est de ce fait accrue, mais aussi la perception de sérieux de la marque. En effet, en parlant à sa cible via le canal adéquat, le message fera d'autant plus sens. La visibilité et la notoriété de la marque seront donc impactées positivement.

 

Optimiser son site web pour améliorer sa notoriété à l'étranger

 

Développement d'une stratégie SEO

 

De manière générale, les techniques de SEO sont les mêmes à l'échelle nationale et internationale. Il est effectivement primordial d'être visible sur les moteurs de recherches utilisés par les prospects pour améliorer son positionnement et sa visibilité. Ces deux points sont la clé de voute de l'acquisition de nouveaux clients assurant donc la viabilité d'un marché.

Même si Google dominait en 2018 le marché mondial à 90%, il est important de savoir quels sont les moteurs de recherche les plus utilisés par les prospects. Il peut s'agir en effet d'un moteur de recherche international (Google, Bing, Yahoo, etc.) ou d'un moteur de recherche national (Baidu en Chine, Yandex en Russie, Naver en Corée du Sud, etc.). Supposer que Google est utilisé de manière généralisée dans le monde entier serait une erreur et pourrait entrainer un échec total. De plus, même si Google est le moteur de recherche principalement utilisé sur le marché ciblé, référencer son site web sur les moteurs de recherche nationaux est indispensable. Ainsi, le site dédié à la France sera indexé sur google.fr, alors que le celui dédié à l'Espagne sur google.es.

Ensuite, d'un point de vue  SEO, il est très important de créer du contenu dans la langue du pays cible. S'agissant d'un travail très long, il est pertinent de créer du contenu qui va apporter une véritable valeur ajoutée. On pense par exemple à un blog, une FAQ, des fiches produits, etc. Ce travail est considérable et très chronophage. Il vaut donc mieux prioriser un marché important d'un point de vue business et l'optimiser au maximum, plutôt que se lancer sur plusieurs marchés simultanément et ne pas avoir le temps de tous les optimiser.

 

Développement d'une stratégie SEA

 

Google Ads est l'acteur principal du SEA, qui consiste à faire la promotion de son contenu web sur un moteur de recherche. En France, il représente 45% de la publicité en ligne, ce qui en fait le premier levier digital. Ce constat est globalement similaire partout dans le monde. Se diriger vers Google Ads pour améliorer sa notoriété à l'étranger est donc tentant. Toutefois, comme en SEO, il est indispensable de savoir quel moteur de recherche utilisent principalement les prospects. En effet, chaque moteur de recherche possède son propre outil de promotion.De fait, utiliser Google Ads alors le moteur de recherche principal est Bing n'est pas pertinent.

Si Google Ads n'a jamais été utilisé précédemment en interne, nous conseillons d'effectuer dans un premier temps des tests à l'échelle nationale. Cela permettra de prendre en main l'outil avant le déploiement à l'international. Également, avant d'utiliser un autre outil que Google Ads, il est important de se renseigner sur la méthodologie pour l'utiliser. En effet, ce qui va fonctionner sur Google Ads ne fonctionnera peut-être pas avec un autre moteur de recherche. Il est donc important de maîtriser les spécificités de chaque logiciel et ne pas seulement se baser sur les techniques qui fonctionnent avec Google.

Ensuite, comme pour la stratégie SEO, il est préférable de cibler un marché après l'autre plutôt que se positionner sur tous d'un coup. Une nouvelle fois, mieux  vaut donc cibler les zones les plus intéressantes pour le business afin de s'adapter aux spécificités locales. Si il est réellement indispensable d'être présent sur plusieurs marchés en même temps, il semble alors pertinent de répartir le budget de manière cohérente selon le chiffre d'affaire généré par chacun des marchés.

 

Mettre en place une stratégie social media pour améliorer sa notoriété à l'étranger

 

Opter pour la création de contenus

 

Utiliser les réseaux sociaux est un excellent moyen de gagner en visibilité auprès de ses prospects, donc d'améliorer sa notoriété à l'étranger. Pour réussir sa stratégie social media, plusieurs points sont à prendre en compte. Premièrement, il semble indispensable de se renseigner sur les réseaux sociaux les plus utilisés par ses prospects. En B2C, cela va par exemple dépendre du pays. En ciblant les consommateurs d'un pays occidental, il sera par exemple pertinent de se positionner sur Facebook, Instagram, Snapchat, etc. A l'inverse, les consommateurs des pays asiatiques, auront plus tendance à se trouver sur WeChat, Sina Weibo, Youku Tudou, etc. En B2B, LinkedIn évidemment est le leader du marché. Autrement, la zone géographique n'est pas forcément le critère principal. Le secteur d'activité en revanche importera. Par exemple, GrabCAD rassemble la plus grande communauté d'ingénieurs et designers au monde tandis que Kaggle est spécialisé dans le secteur des data sciences.

Une fois le ou les réseaux sociaux les plus pertinents ciblés, il est important de créer régulièrement du contenu adapté à sa cible. La cohérence entre les différents marchés est indispensable. En effet, si une entreprise est présente dans plusieurs pays, et qu'elle opte pour une stratégie social media dans chacun d'eux, son contenu doit être à la fois adapté aux attentes locales, mais aussi cohérent selon l'image de marque qu'elle souhaite véhiculer. De fait, il est préférable d'opter pour une identité visuelle unique, applicable sur tous les réseaux sociaux et au sein de tous les marchés. L'élaboration d'un planning éditorial est alors primordial afin d'assurer cette cohérence.

Enfin, pour améliorer sa notoriété à l'étranger, il est important d'interagir avec sa communauté. En effet, répondre aux commentaires, partages, mentions, etc. améliorera à la fois la visibilité, l'image de marque mais aussi la notoriété de la marque.

 

Adopter une stratégie SMA (Social Media Advertising)

 

En parallèle de la gestion de ses réseaux sociaux, comme nous venons de le voir, il est très pertinent de combiner une stratégie SMA. Cette stratégie va permettre d'augmenter à la fois la visibilité et la notoriété de la marque, mais également sa crédibilité et son image de marque. De plus, le SMA a l'avantage de coûter moins cher qu'une action marketing plus traditionnelle. Il est également possible de choisir le budget consacré à cette stratégie.

Comme pour l'étape précédente, il est important de cibler les réseaux sociaux sur lesquels vous aller adopter cette stratégie. Une nouvelle fois il faut cibler ceux pertinents pour son marché et sur lesquels sa cible est présente. De plus, en étant présent sur 3 réseaux sociaux par exemple, on peut n'en sélectionner qu'un pour sa stratégie SMA. Ainsi, en étant présent sur Facebook, Instagram et Snapchat, on pourra faire le choix d'orienter notre stratégie SMA sur Facebook et Instagram avec Facebook Ads. Snapchat sera donc utilisé comme un simple réseau social sans publicité.

Enfin, deux options s'affrontent concernant la mise en place d'une stratégie SMA. La première est de l'internaliser. Cela permet de maîtriser son image de marque, réaliser des économies d'échelle et suivre plus précisément ses KPI. La seconde est de faire appelle à une agence externe. Les avantages seront une meilleure maîtrise du budget ainsi que du marché cible par l'agence spécialiste. Il est en effet intéressant de connaître les marronniers locaux, le calendrier des évènements régionaux, ou encore les sujets spécifiques à chaque pays, la manière de s'adresser à une communauté précise, etc.

 

S'orienter vers le marketing d'influence

 

Utiliser le webmarketing d'influence à l'export permet de cibler plus précisément la cible voulue dans le pays en question. En faisant appel à un ou plusieurs influenceurs, la marque va bénéficier d'une meilleure visibilité ce qui va améliorer sa notoriété à l'étranger. Il existe plusieurs types d'influenceurs :

  • les micro influenceurs avec une communauté inférieure à 10 000 abonnés et un fort taux d'engagement
  • les méso influenceurs dont la communauté se situe entre 10 000 et 100 000 abonnés avec un taux d'engagement moyen
  • les macro influenceurs avec plus de 100 000 abonnés et un taux d'engagement plus faible

Selon ses objectifs, l'audience à cibler et son budget il est important de choisir le bon type d'influenceurs. En optant pour un micro influenceur par exemple, une communauté plus petite mais plus qualitative sera ciblée. Elle sera ainsi composée majoritairement de prospects potentiels. A l'inverse, un macro influenceur touchera plus de monde. En revanche, une partie de ses abonnés ne seront pas du tout intéressés par l'offre proposée par la marque.

Pour choisir les bons influenceurs avec qui collaborer, il existe plusieurs techniques :

  • passer par une agence de mise en relation
  • passer par une marketplace
  • chercher  les influenceurs qui utilisent des hashtags (#) pertinents pour la marque à promouvoir

Il est également possible d'exercer une veille de ses concurrents locaux et cibler la même typologie d'influenceurs. Avant de signer tout contrat avec un influenceur, il est important de vérifier sa réputation hors réseaux sociaux. Pour cela il suffit simplement de chercher son nom sur Google par exemple. Il est également pertinent de vérifier ses performances (est-ce que son nombre d'abonnés est en croissance ou en déclin), la qualité de sa communauté (est-ce qu'il achète ses abonnés), etc.

 

En résumé

Pour améliorer sa notoriété à l'étranger, plusieurs leviers peuvent être mis en place, certains gratuits et d'autres payants. A la fois son site web et ses réseaux sociaux peuvent être optimisés. Agir sur ces deux leviers est idéal afin de booster les effets. Garder une cohérence sur l'ensemble des canaux est indispensable afin de conserver une certaine harmonie. De plus, il est indispensable de se renseigner en amont sur les spécificités du marché cible (moteur de recherche et réseaux sociaux utilisés notamment). Observer le comportement de ses prospects est également indispensable afin d'adapter le contenu créé. Enfin, mieux vaut privilégier un marché, le plus important pour le business et mettre en place une stratégie globale. En se lançant sur plusieurs marché en même temps il ne sera pas possible d'optimiser sa stratégie ce qui amoindrira de fait les résultats positifs.

 

Vous avez pour projet d'exporter votre activité à l'international ? Les articles suivants sont susceptibles de vous intéresser ! Comment prospecter à l'étranger grâce à l'emailing ? Exporter son activité B2B : quels coûts sont à prévoir ? Pour plus d'informations, contactez-nous afin de donner un coup de booste à votre projet, vous bénéficierez de plus de 35 ans d'expérience !

 

Qui sommes-nous ?

Génération de leads, optimisation de la prospection commerciale et amélioration de la relation client en BtoB.

04 72 77 44 09 © Force Plus 1983-2019

Réseaux sociaux

L'agence Blog Jobs Mentions légales

Contactez-nous