Le Growth Hacking est-il réservé à une start-up ?

Blog > Génération de leads > Le Growth Hacking est-il réservé à une start-up ?

Loïc Le Gurun - 21 décembre 2017

Le terme Growth Hacking que l’on peut traduire par croissance pirate est l’un des buzzwords de l’année. Véritable atout marketing ce concept vise à développer son organisation rapidement notamment dans le cadre d’une start-up. L’objectif est clair, utiliser tous les canaux marketing et de communication existant pour développer sa marque. Une méthode l’AARRR (Acquisition, Activation, Rétention, Revenu, Référence) qui doit assurer à coup sûr une réussite de votre développement.

En pleine transition numérique, beaucoup d’entreprises se posent la question de leur développement et de leur pérennité. Le Growth Hacking peut donc faire figure de méthode miracle. Toutefois certaines industries sont ancrées dans l’Histoire de leur secteur d’activité et ont déjà un développement très fort. Le Growth Hacking est-il donc nécessaire pour ces entreprises-là ? Qu’en est-il des entreprises souhaitant continuer à se développer ? La méthode s'applique-t-elle a toutes les entreprises ? Notamment celle qui sont en pleine transition digitale et les TPE ?

Pour les entreprises et start-up ayant déjà avancés sur leurs transitions digitales ?

Beaucoup de grandes entreprises ont très vite su se positionner dès l’émergence du digital et des réseaux sociaux. Ces entreprises ont très vite compris l’utilité et la dimension que le digital allait prendre dans notre société. En effet d’après certaines études menées par Google, 74% de la population effectue des recherches avant de consommer. Pour en arriver là, ces entreprises se sont développées en même temps que les réseaux sociaux.

Facebook et Twitter ont à partir de 2010 connu une véritable croissance permettant à ces deux réseaux d’augmenter considérablement le nombre d’utilisateurs. Si nous prenons l’exemple de Facebook, en décembre 2004 il y avait 1 million d’utilisateurs, 1 milliard fin 2012 et aujourd’hui 2 milliards. La croissance pour Twitter est assez similaire passant de 1 millions d’utilisateurs actifs en 2007, 138 millions en 2012 et 330 millions en 2017.

Se servant de la montée des réseaux sociaux et du changement des méthodes de consommation, beaucoup d’entreprises et startup ont su se positionner sur le web. Leurs dirigeants et leurs équipes ont très vite compris l’intérêt de fournir de la visibilité et des contenus pour leurs clients.

Si nous prenons le cas d’Airbnb, la croissance de la start-up c’est fait grâce au Growth Hacking. En 2010 la société fait un premier CA de 7,2 millions de $. Aujourd’hui encore pour se développer, elle utilise cette méthode. En utilisant l’AARRR, le CA de la start-up approche aujourd’hui du milliard de dollars.

Pour les entreprises historiques, de types Renault ou EDF, la croissance de leurs activités passe aussi par le web. Ces entreprises ont saisi très vite l’opportunité des réseaux sociaux pour se rapprocher de sa clientèle. Le web dans toute sa dimension a permis ces entreprises de faire face à la concurrence. Toutefois ces stratégies s’impliquent dans une démarche multicanale.

Pour les entreprises et start-up en pleines transitions digitales

D’après un rapport effectué par Deloitte, seulement deux tiers des entreprises ont aujourd’hui un site internet. Cela nous place en dessous de la moyenne européenne qui est de 75%. Le rapport nous montre également le retard que les entreprises ont du retard dans leur digitalisation. Cela crée un fossé de plus en plus grand entre les consommateurs et les entreprises. Pour rappel, la proportion des TPE/PME est aujourd’hui en France de 99,8% du nombre total d’entreprises.

Dès lors nous pouvons nous poser la question de savoir si le Growth Hacking permet de mieux aider une entreprise à se développer.

Notre réponse est sans appel. Pour nous, il est évident que le Growth Hacking permet de développer les entreprises et par conséquent, accélérer la transition digitale. Si une entreprise fait la démarche de se digitaliser, elle veut des résultats concrets. Ces résultats sont divers et sont mesurables.

Nous avons par exemple :

  • L’augmentation des leads d’une entreprise générée par le digital
  • Une part plus grande des médias sociaux sur votre stratégie digital
  • Une augmentation du chiffre d’affaires
  • La reconnaissance de l’expertise de votre entreprise
  • L’amélioration de la relation et de l’expérience client

Avec la méthode AARRR, offrant une vision 360°, toutes les entreprises en transition digitale gagneront du temps de développement. Avoir une visibilité complète est devenu aujourd’hui primordial pour générer toujours plus de leads.

Pour celle n’ayant pas commencé leur transition digitale.

Beaucoup d’entreprises ou de start-up n’ont pas les moyens de temps et d’argent de se lancer dans une stratégie marketing innovante. La difficulté pour eux réside à se faire connaître sans perdre d’argent et en perdant peu de temps.

Toutefois la transition digitale nous oblige à penser autrement. Avoir une présence digitale et proposer du contenu facilite la venue des leads. Avec le Growth Hacking, plusieurs solutions sont possibles permettant ainsi de donner un réel coup de pouce à votre entreprise.

La question des artisans pour cette stratégie peut être soulevée. Est-ce nécessaire d’opter pour une telle stratégie ? Cela dépend vraiment de l’intention de chacun, mais une présence digitale est aujourd’hui très importante. La concurrence est dans n’importe quel secteur de plus en plus rude et chaque entreprise doit faire face aux changements des habitudes de consommation.

Alors oui, pour les artisans ou des TPE une stratégie de Growth Hacking n’est pas la meilleure solution. Toutefois certaines bribes de cette stratégie et l’état d’esprit de cette méthode peuvent les aider à se développer.

En somme, le Growth hacking peut être applicable dans beaucoup de situations. Il peut aider des entreprises à obtenir toujours plus de leads et de contrat. Il permet également à des entreprises de se développer plus ou d’accélérer sa stratégie digitale tout en ayant une vision multicanale.

Bien plus qu’une stratégie marketing, le Growth Hacking est une vision, un état d’esprit à avoir permettant la réussite et le développement d’une entreprise ou d'une start-up.

Si l’article vous a plu n’hésitez pas lire notre article sur la réalisation d'une stratégie de Growth Hacking ? Vous souhaitez être accompagnés dans votre démarche d’amélioration pour l’augmentation de vos leads ? Nous vous invitons à contacter nos équipes pour plus d’informations.

Auteur

Expert

Qui sommes-nous ?

Génération de leads, optimisation de la prospection commerciale et amélioration de la relation client en BtoB.

04 72 77 44 09 © Force Plus 1983-2017.

Contactez-nous